L'exposition internationale de Aïchi est la première exposition a être tournée pleinement vers la résolution adoptée par le BIE en 1994, qui est : "Un reflet d'une importance primordiale pour l'humanité du respect de la
nature et de l'environnement". Ainsi elle fut le média des pays présents pour communiquer sur les problèmes mondiaux.

Cette deuxième exposition japonaise rassembla 121 nations sur 173 hectares répartis sur la commune de Nagakute et les villes de Seto et Toyota dans le département Aïchi.

Pour la première fois depuis l'exposition universelle de Bruxelles de 1958, des prix furent décernés aux pavillons.

Cette exposition se voulait écologique et propre en utilisant des moyens de locomotion à energie renouvelable et en optant pour l'utilisation de tri des déchets de 9 types différents.

15 Millions de visiteurs étaient attendus, ce chiffre fut largement dépassé et atteignit 22 millions de personnes ce qui traduit le succès de cette exposition ainsi que l'intérêt des visiteurs pour les problemes mondiaux.