L'expo 58 fut la première exposition universelle à se dérouler juste après la seconde guerre mondiale, et de surcroit en pleine guerre froide entre l'est et l'ouest. Cette exposition essayait de montrer l'intérèt du progres technique dans un but pacifique : l'atomium symbolisait cette devise.

La partcularité de cette exposition réside principalement dans son architecture, ainsi de nombreux édifices offraient de nouvelles formes et utilisaient de nouvelles technologies du bâtiment induisant des possibilités architecturales illimitées comme le pavillon Philips
ou le pavillon Allemand.

La guerre froide se fit aussi ressentir à l'expo ou les pavillons de l'URSS et des USA se faisaient face et s'affrontaient de par leur taille et la propagande qui règnait dans chacun d'eux.

Différentes attractions pour petits et grands étaient proposées dans le parc d'attraction, ainsi qu'un spectacle multimédia qui relatait les exploits de la conquète spatiale.

La présentation des colonies Belges était aussi à l'honneur avec la construction d'un village typique congolais. Malgré le climat de guerre froide et la vague de décolonisation avoisinante, cette exposition fut un succès.