C’est en novembre 1929 que Julien Durand, président de la chambre de commerce, se rend compte de la supériorité de la France en matière de décoration, art et design, il décide alors de soumettre l’idée de faire une exposition internationale sur les arts décoratifs.

Ainsi en 1935, le gouvernement fait part au BIE de son intention de réaliser en 1937 à Paris une exposition internationale sur les thèmes des arts appliqués et industries modernes. Mais suite à des problèmes financiers, le gouvernement annule cette exposition en janvier 1934. Les réactions ne se firent pas attendre dans les cercles influents, qui manifestèrent leur désapprobation quant à cette décision. Ainsi 6 mois après, une loi fut votée pour le financement de cette expo et la décision de continuer les travaux fut prise.

Malgré les problèmes administratifs, les grèves des ouvriers qui retardèrent la construction des pavillons, l’exposition ouvrit ses portes le 25 mai 1937, mais elle ne fut réellement achevée que plusieurs mois plus tard.

Cette exposition était localisée en plein centre de Paris et s’étendait du champs de Mars, Trocadéro jusqu’aux Invalides en longeant la Seine.

Mais pour rendre cette exposition plus contemporaine et marquer son empreinte dans Paris, l’ancien bâtiment du Trocadéro fut rasé et à sa place un nouveau bâtiment immense fut construit : le Palais de Chaillot.

Les concepteurs de cette exposition voulaient que les édifices soient moins « tape à l’œil » et d’un aspect plus durable contrairement à l’exposition de 1900.

Cette exposition se caractérisa aussi par ses nombreux spectacles son et lumière qui mettaient en scène tous les monuments de l’exposition ainsi que les 200 fontaines de la Seine.

Cette exposition voulait promouvoir les échanges économiques et d’idées, et en particulier la paix. Mais pour ce qui est de cette dernière il n’en fut rien, l’URSS et l’Allemagne face à face à l’exposition s’affrontaient de par leurs pavillons monumentaux en essayant de marquer leur supériorité. Cet état de faits symbolisait les tensions grandissantes entre les deux blocs qui comme chacun le sait menèrent à la guerre.