Cette exposition fut organisée dans le but de célébrer le centenaire de la fondation de Chicago en 1833. Mais malgré la décision prise en 1926 de réaliser cette exposition, en 1927 le nouveau maire de Chicago, William H Thomson voulu annuler l'évènement, sous l'influence des milieux financiers, mais c'était déjà trop tard.

Ainsi le 5 février 1929, le président Hoover invita publiquement toutes les nations à participer à cet événement.

Malgré le krach boursier et la crise économique, l'exposition fut inaugurée le 27 mai 1933 par le ministre des postes James A Farley, avec comme cérémonie d'ouverture une parade composée de 500 figurants costumés représentants les 40 nations participantes.

Le Thème de cette exposition: "un siècle de progrès", veut présenter aux visiteurs les évolutions, les applications et le devenir de la science depuis 100 ans.

Cette exposition innovait de par son thème central, auparavant il n'y avait pas de thème central seulement un événement à commémorer.

Ainsi avec ce nouveau principe les nations abandonnèrent leur idée de compétition et de comparaison de leurs produits et donc tout ce qui était lié aux produits c'est à dire classification, jury et prix furent eux aussi abandonnés.

Comme les produits n'étaient plus le centre de l'expo, de nombreuses nations privilégièrent des idées architecturales novatrices ou tout simplement tentèrent de reproduire l'architecture traditionnelle de leurs pays.

Le site retenu pour cette exposition fut une large bande de terrain de 5 kilomètres au bord du Lac Michigan, ainsi que 2 lagunes artificielles en face de la rive; le tout représentant une surface de 173 hectares.

Pour se rendre sur le site, de nombreux moyens de locomotions furent mis en place : du train, des bateaux jusqu'au pousse-pousse.

Pour la construction des pavillons, les architectes les plus réputés des Etats Unis furent conviés, à l'exception de Frank Lloyd Wright à cause de son caractère trop "opiniâtre et difficile", pour essayer de concevoir une architecture innovante.

Dans un premier temps, il fut décidé de réaliser des constructions sur plusieurs étages pour éviter d'étendre trop la superficie et donc pour restreindre les déplacements des visiteurs.

Le choix du style des constructions se porta sur une architecture art-déco et les bâtiments furent réalisés grâce à des structures métalliques et du placoplatre.

Ainsi, comme aucune contrainte concernant la hauteur ne fut établie, de nombreux pavillons exploitèrent cette possibilité et élevèrent ainsi d'immenses tours.

Cette exposition était constituée d'un parc d'attraction composé d'une zone de divertissement et d'une zone "culturelle". Cette dernière se composait de reproductions de bâtiments historiques ainsi que de la construction d'un village Belge représentant les maisons à colombages.

De plus dans ce village de nombreux spectacles folkloriques étaient présentés chaque jours.

Pour ce qui est du "Midway" la zone de divertissement à proprement parler, de nombreux spectacles et attractions étaient présents dont le Sky Ride. Ce dernier était en fait un téléphérique qui "survolait" la lagune. Cette construction devint l'emblème de cette expo au grand désespoir des architectes.

En octobre 1933, l'exposition avait attiré 22,5 millions de visiteurs, mais hélas, malgré ce nombre élevé, l'exposition n'avait pas engendré de bénéfice, ainsi il fut conclu de reconduire l'année suivante cette exposition pour pouvoir rembourser les dettes. L'expo ferma définitivement ses portes le 31 octobre 1934.