Le succès modéré de la première exposition Universelle Espagnole qui eut lieu à Barcelone en 1888 motiva les politiciens à faire mieux. C'est ainsi qu'il fut décidé d'organiser une seconde exposition universelle à Barcelone en 1929, qui se tiendrait en même temps que l'exposition Ibéro-Américaine de Seville.

Trois thèmes composèrent l'expo : l'industrie, le sport et l'art en Espagne.

La colline de Montjuick fut choisie pour sa position dominante sur la ville. Ce parc de 200 hectares fut complètement réaménagé par Pedro Domenech pour que le visiteur arrivant par l'entrée principale puisse admirer le décor grâce à sa situation en pente.

En bas de la colline se situait la " Plaza d'Espana " qui était une place circulaire où se trouvait l'entrée principale et où convergeaient toutes les avenues desservant l'exposition, ainsi que les principales rues de la ville ; cette place composée de jets d'eau et de fontaines servait de porte de liaison entre les deux mondes qui étaient la ville et l'exposition.

L'exposition fut structurée en 3 zones :
- en bas de la colline se situait différents palais dont celui des transports
- au niveau intermédiaire de la colline se situait les pavillons nationaux , le palais d'art, le pavillon royal et la palais national
- et tout en haut se situait le grand stade

Pour transporter les touristes plus facilement aux différents niveaux de la colline, 2 funiculaires furent mis en service.

Un village Espagnol rassemblant des reproductions des plus beaux et plus traditionnels édifices Espagnols fut construit sur une surface de 20000 m2 .
Le village était entouré d'un énorme mur d'enceinte qui rajoutait au lieu l'esprit d'un vrai village médiéval.
Pour donner de la vie à ce village de nombreuses manifestations furent organisées telles que des danses folkloriques et autres spectacles traditionnels.