L’HORLOGE DU GRAND PALAIS RESTAURÉE EN COMTÉ

Paris 1855 - Remnants
Avatar du membre
worldfairs
Site Admin
Messages : 5670
Enregistré le : 21 juin 2004 09:41 pm
Localisation : illkirch
Contact :

L’HORLOGE DU GRAND PALAIS RESTAURÉE EN COMTÉ

Message par worldfairs » 05 nov. 2013 08:26 am

vu sur le site de : http://www.estrepublicain.fr/

L’HORLOGE A QUITTÉ le Grand Palais, à Paris, pour rejoindre un atelier de Mamirolle, près de Besançon. C’est en effet l’entreprise Prêtre, créée en 1780, qui a remporté l’appel d’offres de la restauration de cette pièce hors du commun du patrimoine horloger français.

Fabriquée par l’entreprise Collin-Wagner en 1854-1855, elle a tout d’abord été destinée au palais de l’Industrie de l’exposition universelle de Paris de 1855. Autant dire qu’elle était alors au top niveau. L’horloge des Heures du monde, c’est son nom, est composée d’un grand cadran lui-même décomposé de douze autres cadrans. Au total donc, treize heures, celles de Paris et celles des principales capitales du monde.

À horloge d’exception, emplacement d’exception. Après le palais de l’Industrie, elle rejoint le premier balcon du Grand Palais. Mais lors des travaux de restauration de la grande verrière, elle est mise de côté, oubliée pendant dix ans.

L’horloge rejoindra bientôt le fameux balcon de 350 m². Mais, auparavant, elle aura connu un gros travail de restauration. Quelque 600 heures de travail ont été nécessaires pour décaper, sur chaque pièce, le vieux vernis qui avait mal vieilli, polir et donner une nouvelle jeunesse à l’œuvre. Au menu également, redresser les aiguilles tordues, réparer, réparer encore. Jusqu’à ce que l’horloge ne reprenne vie avec son prodigieux remontoir d’égalité.

Réglage à distance

L’entreprise « Prêtre et fils » est allée beaucoup plus loin. Elle offre à l’horloge une entrée dans le XXIe siècle. « Nous avons profité de cette restauration pour mettre en place, grâce à des moteurs spéciaux, un système de remontage des poids sans rien toucher à la mécanique », explique Nicolas Prêtre qui a supervisé le travail de restauration, sous l’œil bienveillant de son père Christian. « Nous avons également installé, en bas du balancier, un petit système avec un électroaimant qui contrôle l’oscillation. Cela permet de mesurer si l’horloge a de l’avance ou du retard et ensuite d’agir sur le balancier pour régler l’heure exacte. » Cela permet enfin de passer de l’heure d’été à l’heure d’hiver sans intervention humaine. Bref, l’horloge du Grand Palais n’a pas à rougir des pendules d’aujourd’hui tout en conservant intégralement sa valeur patrimoniale. « Il sera même possible d’intervenir sur son fonctionnement à distance. »

Le 19 novembre prochain, l’horloge des Heures du monde rejoindra le Grand Palais et son armoire de verre, elle aussi restaurée tout comme le cadran peint sur cette armoire. Une grue sera nécessaire.

« La mécanique et son bâti pèsent près de 600 kilos. » 600 kilos de dentelle horlogère made in France et restaurée in Comté.
Pour tout savoir sur les expositions universelles et internationales.
http://www.worldfairs.info


Retourner vers « Paris 1855 - Vestiges »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité