Retour - Liste Pavillons

Martinique


Martinique à l'exposition de Paris 1937

© Flaugergues
Architecte(s) : J. C. Moreux

La Martinique, tout à côté de ceux des colonies soeurs de la Guadeloupe et de la Guyane, a érigé son pavillon qui transportait à Paris l'impression de grâce fraîche et souriante, le parfum de cette îles des Antilles.

Les filets de pêche qui le décoraient, rappelaient l'activité "marine" de la population , son commerce et son industrie de pêcheries et aussi un aspect de l'artisanat local.

Dans son entrée elliptique, un diorama reproduisait les plus beaux sites de l'île. Dans la salle attenante des tableaux, des documents photographiques à grande échelle, faisaient comprendre les liens qui unissent les Martiniquais à la France depuis près de trois siècles.

De beaux échantillons de tissus caraïbes témoignaient du goût délicat des habitants primitifs, guerriers intrépides qui possédaient, sans conteste, un sens assez évolué de l'art.

Une autre salle étalait aux yeux des visiteurs les productions spécifiquement martiniquaises les plus variées, depuis les travaux de dentelles jusqu'aux fruits et racines présentés dans ces grandes vanneries toujours appelées "panier caraïbes" parce qu'encore confectionnées suivant la même méthode qu'au XVIIe siècle.

Enfin, dans une petite pièce en forme d'hémicycle, des objets calcinés, tordus par le feu évoquaient la terrible catastrophe de Saint-Pierre tandis que les photographies montraient, au pied du Mont Pelé, la ville renaissante.

Copyright By Société pour le Développement du Tourisme