Retour - Liste Pavillons

Maroc


Maroc à l'exposition de Paris 1937

© H.Chipault
Architecte(s) : Demazière et Gautier

De l'ensemble de la section se détachait un bâtiment principal où étaient exposés les objets fabriqués dans le pays.

La partie centrale constituée par un rez-de-chaussée surélevé, était un grand patio couvert, réservé aux fêtes et aux conférences. Sur ce patio décoré de boiseries sculptées, avec une balustrade de moucharabieh, s'ouvraient les salles d'exposition.

Du côté de la promenade centrale de l'Ile, étaient aménagées les annexes où on accédait par un escalier monumental. Sur la face opposée s'étalait un écran destiné aux projections.

Chaque atelier était décoré suivant le métier qui s'y exerçait. C'était au Maroc même que des ratissants indigènes avaient confectionné les boiseries des devantures et des auvents ainsi que les grillages des fenêtres.

Des corniches en tuiles vertes du pays, des pergolas en bois, légères et rustiques, succédaient à d'autres plus massives en terre de Salé ou en maçonnerie recouverte d'enduit qui supportaient des vignes ou des rosiers grimpants.

Vous découvriez une magnifique vue des berges de la Seine du haut du pavillon, coiffé d'une kouba de tuiles et de boiseries ouvragées, qui dominait le café maure.

De la musique arabe, des bouffons et d'autres attractions indigènes y évoquaient pour vous cet empire si proche où la civilisation européenne n'a jamais voulu détruire les traditions ancestrales.

Copyright By Société pour le Développement du Tourisme