Retour - Liste Pavillons

Forez-Vivarais


Forez-Vivarais à l'exposition de Paris 1937

© Société pour le Développement du Tourisme 1937
Architecte(s) : Farat, R. Martin et Gosselin

Le double caractère de ces provinces était exprimé par deux aspects de la façade : le Forez par une construction de grès sans enjolivure et trois portes à deux vantaux, en fer forgé, faites d'éléments empruntés à l'industrie du cycle, du ruban et des armes ; le Vivarais par sa maçonnerie de « caillasse », un encadrement de baies et des chaînes d'angle en gros moellons taillés.

Face au pavillon, des arcades dont l'arche centrale encadrait une statue célébrant les eaux des deux contrées.

Au rez-de-chaussée un hall d'honneur, sorte de palais de métal poli, contenant des graphiques, des dioramas et où la présentation des produits finis était comparée à celle des produits du début ; des vitrines pour les industries textiles foréziennes : velours, rubans, soieries.

Une grande carte du département de la Loire faisait face à la porte d'entrée et, au-dessous, étaient exposés les prototypes de l'industrie stéphanoise en regard de la fabrication antérieure.

Dans une galerie supérieure se développait un itinéraire panoramique.

Une salle de folklore montrait des manuscrits, des livres précieux, des oeuvres de peintres et de sculpteurs, des publications anciennes et contemporaines de la Presse régionale.

Au centre, l'exposition spéciale de la Ville de St-Etienne où étaient nées la bicyclette française et la machine à coudre.

Copyright By Société pour le Développement du Tourisme