Retour - Liste Pavillons

Indochine


Indochine à l'exposition de Paris 1937

© Lynx
Architecte(s) : Sabrié

La pointe de l'île des Cygnes était occupée par le pavillon de l'Indochine dont l'ensemble pittoresque avait été constitué sous la direction de M. Sabrie.

Là comme dans les autres parties consacrées à notre France d'outre-mer, la présentation extrêmement vivante avait un caractère strictement artisanal indigène.

Les ouvriers occupaient des échoppes identiques à celles qu'ils occupaient chez eux. Les petites maisons reconstruites rappelaient celles des quartiers indigènes de différents centres de l'Union indochinoise.

Tout comme dans les rues du Coton, du Chanvre, de la Soie, du Riz, des Tasses de Hanoi, vous pouviez voir les brodeurs sur métier, les tailleurs de cuir, les marteleurs d'argent, de cuivre, d'or. D'autres modeste artistes sculptaient le bois; l'ivoire était façonnée là comme à Saigon.

Les Cambodgiens exécutaient sous vos yeux les merveilleux objets en argent finement travaillés ainsi que les "sampots", magnifiques étoffes de soie aux dessins si pleins d'esprit.

Au centre de cette agglomération s'élevait un motif dont le but était uniquement de silhouette décorative. Pas de reconstruction archéologique.

Sur un plan cruciforme une composition s'inspirait des différents monuments d'Angkor. Les piliers-colonnes carrés étaient tels que ceux qu'on trouvait à Angkor-Vat, au Prah-Khan, au Bapnon. La partie supérieure se parait des figures civaïques du Bayon, centre du monde Kmer au Xe siècle.

On avait tiré parti autant qu'il était possible, de l'intérieur et des saillie extérieures. Dans les galeries d'exposition, étaient présentés tous les travaux des écoles d'art indigènes de notre grande colonie. Un frise exécutée par les élèves de l'Ecole des Beaux-Arts d'Hanoi décorait ces galeries.

Des restaurants servaient aux indigènes leur nourriture habituelle et il vous était loisible de les voir manger dans de petites soucoupes et des tasses minuscules, des mets très aromatisés, comme ceux servis devant par les marchands de soupe ambulants d'extrème-Orient.

Copyright By Société pour le Développement du Tourisme