Cette exposition a été initiée dans le but de commémorer dignement le 100ème anniversaire de l’existence de l’état fédéral du Canada.

C’est Marc Drouin, le président canadien, qui lança l’idée en revenant de l’Expo 58. La candidature de Montréal fut enregistrée fin 1959 par le BIE, mais hélas ce dernier donna la préférence à la candidature de Moscou qui voulait commémorer les 50 ans de la révolution d’octobre. Par la suite, la chance tourna du coté de Montréal lorsque l’URSS retira sa candidature.

Ainsi les travaux purent commencer et il fut décidé que l’événement se déroulerait sur deux iles au milieu du Saint Laurent. En fait l’architecte Frederick G.Todd conserva l’ile Sainte Hélène et créa artificiellement l’ile Notre Dame au sud de la première, pour cela 1,2 millions de mêtres cubes de terre furent apportés pour gagner 120 hectares de terrain sur le fleuve.

Par la même occasion, Montréal en profita pour moderniser son infrastructure, ce qui fit de l’expo 67 l’exposition la plus chère par rapport aux précédentes.

Le thème « Terre des hommes » fut abordé dans 9 pavillons thématiques et divisés en 17 points importants qui présentaient les activités des hommes dans tous leurs domaines et leurs possiblités d’action.
L’expo 67 fut sans conteste une grande réussite en rassemblant 62 nations (ce qui étatit un record pour l’époque) et en accueillant 50 millions de visiteurs.

De plus les infrastrutures mises en œuvre par la ville de Montréal lors de cette exposition purent être réutilisées et même améliorées par la suite comme ce fut le cas pour le parc de la Ronde, ainsi les depenses pour réaliser cet événement ne furent pas inutiles.